AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez|

Les imprégnations ne finissent pas toujours bien... [Paul & Rachel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4


avatar


Rachel M. Wilde
Graphiste


Messages : 1365
Est arrivé(e) le : 07/04/2010


Ton personnage
Race: Loup
Caractéristiques: Louve beige
Quelques mots ?:


MessageSujet: Re: Les imprégnations ne finissent pas toujours bien... [Paul & Rachel] Jeu 23 Sep - 9:36

*Elle était toujours occupée à ranger sa chambre, continuant de bouger dans tous les sens, de brasser l'air. On aurait dit une vraie tornade, mais à côté de cela, elle continuait d'ignorer en beauté Paul. Elle sentait son regard posé sur elle, mais ne voulait pas relever la tête. Il suffisait qu'elle croise son regard couleur chocolat, chaleureux, il suffisait qu'il fasse une petite mine de chien battu et elle finirait par craquer. Mais là, elle s'apprêtait à tenir bon, elle lui en voulait extrêmement et ne voulait pas lâcher le morceau. En fait, tout devenait plus clair dans sa tête. D'ailleurs, en parlant de tête, une horrible douleur la martelait comme si sa tête était une grosse cloche qu'on faisait sonner. Elle se dirige jusqu'à son vanity, attrapant de l'aspirine, restant bête un instant. C'est bon pour le bébé ça ? Elle soupire, rejettant l'aspirine, fermant les yeux un instant en se pinçant l'arête du nez. La voix de Paul lui parvient aux oreilles. Pourquoi s'expliquait-il ? Pourquoi remuait-il le couteau dans la plaie ? Elle lui avait dit qu'elle ne voulait rien savoir, qu'y avait-il d'impossible à comprendre dans cette phrase ? Elle reprend son petit rangement, levant les yeux au ciel à ses paroles. Ah ben Cancun, Monsieur avait la belle vie... Ecoutant d'une oreille distraite, elle continue de bouger dans tous les sens, s'arrêtant net lorsqu'il lui avoue avoir embrassé Mélinda. Elle en fait même tomber le sweat qu'elle avait entre les mains, serrant les poings. Elle lui lance un regard cruel (comme ceux de Sarah mais en pire What a Face), une lueur de colère éclatante illuminant ses prunelles. Elle était tellement à l'ouest qu'elle ne savait même plus quoi répondre. Elle reprend donc son rangement, bouillonant intérieurement, comme si de rien n'était. Mais quand il s'approche d'elle, qu'elle sent ses doigts frôler son bras, son baiser dans le cou, elle ferme les yeux, sur le point de la faire craquer. Non... pas ça... Elle réouvre les yeux et l'esquive, prenant bien soin de garder une certaine distance, secouant la tête à ses paroles*

Mais laisse-moi, je ne veux pas m'allonger ! Et ce que je faisais à la pharmacie ne regarde que moi... Alors ça va, ça va très bien, ok ?!

*elle avait dit ça d'un ton froid, dur mais paradoxalement, très calme. Elle ramasse le sweat qu'elle avait laissé tomber, ses pensées noires circulant à toute vitesse dans son cerveau. Et là, contre toute attente, elle laisse enfin la colère déborder, jetant le sweat sur le lit. Elle avait agi comme un volcan, bouillonnant un bon moment avant de laisser exploser tout ce qu'elle a en elle*

Non... ça ne va pas, Paul... Tu arrives comme ça, comme si de rien n'était, tu m'expliques ta petite virée à Cancun, le baiser avec l'autre g*rce et tu crois que je vais te pardonner d'un simple claquement de doigt ? Tu crois qu'en ajoutant bien entendu un "j'ai dit que j'étais amoureux de toi" qui, avouons-le, sonne bien dans cette situation, je vais oublier tout ça ? Tu t'attends à ce que je me jette dans tes bras, à ce qu'on passe notre petit week-end ensemble, en laissant de côté les trois dernières semaines passées ? Non, Paul, on ne m'amadoue pas comme ça ! Les trois dernières semaines ont été horribles. Ok, je l'ai cherché aussi, ok, je ne t'ai pas donné de nouvelles, je n'ai pas répondu à tes messages, je n'ai pas cherché à te voir. Mais j'avais de bonnes raisons. Bizarrement, quelque chose me disait qu'il s'était passé un événement dont tu n'étais pas fier. L'instinct sûrement. Et j'avais raison. Donc tu peux t'en vouloir tant que tu veux, tu peux regretter, maintenant le mal est fait... et je retiens ! Déjà le fait que tu m'aies caché l'endroit où tu partais, je me suis dit que ce n'était pas dans tes habitudes. Tu m'as toujours tout dit, même pour les rondes. Alors pourquoi ne pas m'avoir parlé de ce week-end ? Tu crois que je t'aurais interdit d'y aller ? Je pensais que tu me connaissais mieux que ça. Mais non, tu as préféré faire faux-bond, à la dernière minute, sans aucune explication. Puis ensuite, le must : le baiser. Mélinda, en plus... La pire g*rce de tous les temps ! Mais qu'est-ce qu'il t'es passé par la tête, hein ? Et ne me dis surtout pas "c'est parce que j'étais bourré" ou "tu me manquais beaucoup trop", ou toute autre excuse débile, ça serait trop facile. Je vois très bien l'histoire : Cancun, plage, soleil, concours de T-shirt mouillé et compagnie. Petit Paul est tout triste car il n'a pas vu sa petite copine, donc monsieur décide de se saoûler afin de combler le manque d'affection. Et là, pouuuuuf, qui arrive comme par magie ? Une jolie fille aux courbes généreuses, blonde, parfaite qui pouvait très bien combler le manque d'affection de Paul, qui pouvait lui faire oublier toute sa peine. Ouh la gentille fille, un chevalier servant à elle toute seule. Donc Monsieur ne s'est pas gêné... Mais monsieur n'était pas dans son état normal alors il met ça sur le compte de l'alcool. M*rde quoi, sans alcool la fête est plus folle (XD). Alors arrête de te foutre de moi en me sortant de telles sornettes !!!!! Si tu l'as embrassé, c'est que tu en avais envie. Sauf que tu ne veux pas le reconnaître, voilà tout.

*elle reprend son souffle après cette longue tirade où elle avait enchaîné les mots sans s'arrêter. Elle n'avait pas fini, mais ce qu'elle allait dire par la suite était plutôt douloureux. Et pourtant, elle se devait de dire ce qu'elle avait le coeur*

En fait, je me rends compte que, malgré l'imprégnation, malgré le fait que tu aies changé, une partie de toi est restée tel quel, une partie que tu as refoulé durant 9 mois... Eh oui... Tu es et restera toujours un dragueur invétéré... Tu iras toujours voir ailleurs, et ce peu importe la femme que tu auras près de toi. Cette femme, tu pourras de l'aimer de toutes tes forces, ça ne changera rien, tu resteras un vrai coureur de jupon. Parfois, j'ai l'impression que tu ne penses qu'avec ton... mouais, je vais m'arrêter là, sinon je vais sortir des choses que je vais regretter. Donc bon... Ok, là, tu n'as fait qu'embrasser, mais si je pardonne cette erreur, qu'est-ce que tu vas me faire par la suite ? Peloter ? Ou même pire, coucher ? Hein ? D'ailleurs, qu'est-ce qui me fait dire que tu n'as pas couché avec elle ?

*elle avait son regard ancré dans le sien alors qu'elle lui débitait ses paroles monstrueuses. Mais cela, elle ne s'en rendait pas vraiment compte. C'est comme si une nouvelle Rachel avait pris le dessus, une Rachel terre-à-terre, pas celle totalement fleur bleue face à l'imprégnation. Ajoutez à cela de la colère, du dégoût et les HORMONES (ça faisait longtemps xD), et ça donnait ce résultat : un discours sans queue, ni tête, où elle avait lâché tout ce qu'elle avait sur le coeur, et ce, dans le but de le faire réagir. Elle baisse les yeux, soupirant légèrement avant de secouer la tête, déconcertée, blessée, meurtrie.*

Maintenant, tu sais quoi ? Je n'ai plus confiance en toi, Paul...

Spoiler:
 

.........................................


Revenir en haut Aller en bas


avatar


Maud
En cas de besoin les Modos
Rpg sont là !


Messages : 1344
Est arrivé(e) le : 07/04/2010


Ton personnage
Race: Vampire
Caractéristiques: Loup gris
Quelques mots ?:


MessageSujet: Re: Les imprégnations ne finissent pas toujours bien... [Paul & Rachel] Sam 25 Sep - 1:09

*il la regardait faire, elle était vraiment en colère et ça se voyait, mais pas seulement car ça se ressentait au fond de lui ! il était entrain de perdre la seule femme qui compte à ses yeux. Mais en voyant ce regard noir qu’elle lui jette, voilà c’est sur et certain elle ne lui pardonnerait jamais, que pouvait il faire pour rattraper tout ça ? tuer Mélinda ? ça serait pire, il serait accusé pour meurtre. Faire expulser Mélinda de la Push, l’envoyer chez les Volturi pour qu’il la détruise ! il ne savait plus quoi faire, elle en voulait rien savoir. L’aspirine en main, il grimace, elle n’allait pas bien pour qu’elle regarde l’aspirine comme ça, il lui donnait mal à la tête, mais il devait mettre fin à cette discussion et que tout reparte dans le bon sens et quand elle lui dit que ça allait, que la pharmacie ne lui regardait pas il soupire*

ah oui ça ne me regarde pas ? j’ai pas le droit de m’inquiéter pour la fille que j’aime ? Ah mais non puisque pour toi, je ne t’aime plus à cause de tout ça ! tu compte pour moi Rachel ! tu crois que tout part comme ça d’un claquement de doigts ? non ! mon coeur bat, et pour toi !

*et là elle se lâche, il la regarde appuyé sur sa commode et reste un peu bouche bée, en fait elle croyait que ce qu’elle voulait ! lui il ne pensait à rien, et puis il n’a pas couché avec Mélinda, jamais il n’aurait pu ! il a une petite amie qu’il aime comme un fou mais ça maintenant elle s’en fou, elle croit qu’il a menti, qu’il ne l’aime pas, qu’il ne l’a jamais été, alors que Paul avait tout donné pour Rachel. Oui qu’il voulait passer son week-end avec elle ! pas comme si rien ne c’était passé, mais au moins qu’elle explique du pourquoi elle n’avait pas répondu*

tu es rancunière Rachel ! c’est toi qui foire tout ! tu m’accuse, mais tu es fautive dans le tas aussi ! Oui je suis parti un week-end ! et toi tu n’as jamais répondu à mes messages, ni à mes appels et tu n’es même pas revenue ! Je ne te l’ai pas dit, ok j’admets, et ça aurait changé quoi ? enfin je ne sais pas pourquoi je ne t’ai rien dit ! Qu’est ce que moi je pourrais m’imaginer alors que je n'avais plus de tes nouvelles hein ???? moi aussi je pourrais t’imaginer dans le lit d’un autre, oubliant l’amour qui nous uni ! et arrête de dire que j’ai voulu combler mon manque d’affection ok ? je ne me tape pas les femmes comme ça ! pas depuis l’imprégnation, pas depuis l’amour que je te porte. Alors oui j’ai été là où tout pourrait être beau, mais tout n’était pas beau !!!!! je voulais partir, rentrer, et je me suis fais retenir par un pote, et puis cette Mélinda de mes deux couilles, je ne la connaissait pas Rachel ! elle avait quelqu’un dans sa vie, une grosse conne ça oui ! enfin je m’en tape d’elle, celle qui compte c’est toi ! c’est tout ! Et non je n’en avais pas envie ! et oui j’avais bu, trop, mais je me souviens de ce que j’ai fait, donc pas assez que pour être défoncé ! je me hais ! la seule chose que j’avais envie c’était d’être près de toi ! je n’aurais jamais du partir, et tant pis si les autres me faisait la gueule. Mais maintenant il est trop tard.

*il ne savait pas trop quoi dire d’autre, il était en tord, mais elle aussi, et là elle reprend pour lui jeter encore plein de chose à la tête, un coureur de jupon ? non il ne l’était plus ! il avait changé depuis qu’il était imprégné et amoureux de cette fille, cette fille qui l’a rendu heureux, Rachel ! neuf mois de bonheur à ses côtés, pourquoi ne lui a t il rien dit ? pourquoi pourquoi ? là il passait pour un crétin et tout !*

Et ho ça va aller ? non je n’irais pas peloter, ni coucher ! !! ! ma vie je veux la faire avec toi point barre ! et cette Mélinda, elle approche je l’éclate ! elle savait que j’étais avec toi ! et si tu avais confiance en moi, tu saurais que je n’aurais pas couché avec elle !

*il était complètement paumé, pourquoi ne voulait pas lui pardonner ? il était tellement amoureux, que là avec l’imprégnation, c’est comme si on lui arrachait le coeur, qu’on partait avec loin, il cesse de battre, c’est dur, horrible, et quand elle lui dit clairement qu’elle n’avait plus confiance, il tombe sur le lit, se prenant la tête entre les mains*

que va t on devenir ? je t’aime Rachel


.........................................


Revenir en haut Aller en bas


avatar


Rachel M. Wilde
Graphiste


Messages : 1365
Est arrivé(e) le : 07/04/2010


Ton personnage
Race: Loup
Caractéristiques: Louve beige
Quelques mots ?:


MessageSujet: Re: Les imprégnations ne finissent pas toujours bien... [Paul & Rachel] Sam 25 Sep - 6:00

[Il est tordu Paul XD. Tuer Mélinda MDR]

*Elle hausse simplement l'épaule du genre "ouais ça ne te regarde pas !". Et pourtant, ça le regardait plus que personne, après tout l'asticot qu'elle avait dans le ventre était de lui What a Face. D'ailleurs, ça aussi, c'était un problème. Qu'allait-elle faire ? Déjà, avorter était totalement exclu... Mais fallait-il lui en parler ? Elle secoue la tête, préfèrant ne pas penser à cela maintenant. Alors qu'elle lui avait sorti sa tirade, elle en reste bouche bée quand il rétorque. Et ses paroles sont comme de vrais coups de poignards en plein dans le corps*

QUOI ?!!!! Je foire tout ?! Mouais, vas-y mets-moi la faute dessus aussi...... Va te faire voir Paul !!!!!

*elle reprend de plus belle son rangement, l'écoutant avec attention, le regard noir. Ok, elle était fautive mais elle ne faisait pas tout foirer. C'est lui qui est parti en week-end quoi ! Et puis zut, elle avait le droit de pêter un câble aussi !!! Et lorsqu'il lui annonce qu'il pourrait très bien retourner les doutes, elle serre les poings, la claque étant prête à partir. Elle se retient à fond, se contentant simplement de le massacrer du regard. Comme si elle pouvait le tromper... Il cherchait simplement des excuses, un moyen de détourner la conversation, mais là encore il se loupe en beauté. Elle croise ses bras contre la poitrine, l'écoutant débiter à son tour tout ce qu'il avait sur le coeur, ses remords etc. Mais bizarrement, ça ne lui faisait ni chaud, ni froid. Sa réaction était probablement démesurée, elle le ressentait au fond d'elle, mais elle n'arrivait plus à se canaliser. Si elle le faisait, elle savait qu'elle retomberait dans ses bras. Et ça, elle en avait peur... Elle relève la tête vers lui, secouant la tête*

Tu sais Paul, jamais, je ne t'aurais interdit d'aller là-bas, on aurait passé du temps ensemble le week-end d'après. Mais le simple fait que tu m'aies caché ça m'a mise en rogne. Ok, j'aurais dû répondre à tes messages... j'assume le fait que je suis fautive aussi. Sauf qu'il faut savoir faire la part des choses, moi j'ai gardé ma langue dans ma bouche, toi non... Et tu l'as très bien dit, maintenant, c'est trop tard... même pour les regrets.

*elle ferme les yeux lorsqu'il lui affirme ne pas avoir couché avec Mélinda, bizarrement, elle le croyait. L'instinct, ou la naïveté probablement... Mais la colère était toujours présente. Elle réouvre les yeux, le voyant alors sur son lit, tête entre les mains. Cette vision lui fait mal au coeur, son "je t'aime" la fait frissonner, elle mourrait d'envie de le prendre dans les bras et pourtant...*

Ce que l'on va devenir ? Rien... Paul... absolument rien... Il est peut-être temps pour nous deux de continuer notre petite vie........ séparément... Je te rends ta liberté et je reprends la mienne...

*elle commençait à avoir les larmes aux yeux, tout lui portait à croire qu'elle faisait une erreur, mais elle savait qu'elle devait prendre cette décision. A peine avait-elle prononcé ces derniers mots, elle sent comme un changement en elle, une véritable brisure. L'imprégnation n'était autre qu'une entrave, comme un python qui vous étouffe. Une fois libéré, le souffle revient à vous mais laisse des séquelles qui mettront du temps à partir. Tout devenait plus clair à présent...*

Il faut qu'on cesse de s'aveugler, voilà tout...

.........................................


Revenir en haut Aller en bas


avatar


Maud
En cas de besoin les Modos
Rpg sont là !


Messages : 1344
Est arrivé(e) le : 07/04/2010


Ton personnage
Race: Vampire
Caractéristiques: Loup gris
Quelques mots ?:


MessageSujet: Re: Les imprégnations ne finissent pas toujours bien... [Paul & Rachel] Sam 25 Sep - 6:24

*le “va te faire voir” lui arrache le coeur à nouveau, pourquoi tout ça lui arrivait ? pourquoi était il parti à Cancun, pourquoi avait il embrassé cette femme, cette garce ? et puis l’autre là pourquoi l’a t elle embrassé ? il savait qu’il ne voulait rien ! qu’il ne voulait pas la revoir. Il était en rage contre lui même, et quand elle lui dit qu’elle ne lui aurait pas interdit d’y aller, il la croit, et quand elle ajoute qu’elle au moins avait gardé sa langue dans sa bouche, mais lui aussi ! c’était juste un mini smack c’est tout ! il baisse la tête, à quoi bon se défendre, il ne pouvait plus rien faire, Rachel avait un sale caractère, et il aurait du être plus prudent, et ne jamais faire ce qu’il a fait ! Même les regrets, elle ne voulait rien savoir, il baisse le regard sur ses pieds, les larmes aux yeux, et quand il redresse le visage à ce qu’elle dit ensuite, ça résonne dans sa tête : “Il est peut-être temps pour nous deux de continuer notre petite vie........ séparément... Je te rends ta liberté et je reprends la mienne...” mais lui il ne voulait pas sa liberté, il la voulait elle ! à ce moment là, il se redresse, laissant les larmes coulées le long de ses joues, il n’avait plus de mot pour tout ça, son coeur était mort, il était mort tout simplement. Il la regarde encore, et encore, profitant pour s’imprégner encore plus d’elle, elle le quittait, c’était horrible de vivre ça, d’habitude, c’était l’inverse, c’est lui qui quittait, mais là, il se faisait plaquer comme ça, à cause d’un baiser à cause d’une grosse conne ! il ferme les yeux, avant de se rapprocher d’elle, il voulait ses lèvres une dernière fois. Il lui prend le vissage entre ses mains, et pose ses lèvres sur les siennes pour un petit baiser, avant de reculer et aller vers la porte, dos à elle, il l’entend dire qu’il faut arrêter de s’aveugler, la main sur la porte, il l’ouvre*

tu te trompe sur mon sort Rachel ! J’ai peut être embrasser une sale garce, mais toi au moins je t’aimais ! Quant à toi, tu n’accepte même pas de me laisser une nouvelle chance ! surtout que je n’ai que des sentiments pour toi !

*il sort de la pièce, fermant la porte avec violence, qu’elle se détache et tombe, il n’en a rien à cirer ! il court dans les escaliers pour quitter la maison, cette maison où il ne remettra pas les pieds d’aussitôt ! les larmes sur les joues, la colère au ventre, il fallait qu’il parte avant de se transformer devant elle et la blesser, arrivé sur l’étendue d’herbe en face de la maison, il hurle de douleur et se transforme en loup couleur sylver, courant à toute vitesse, hurlant toujours autant, il venait de perdre celle qu’il aimait, son imprégnation qu’elle vient de briser ! ! ! ! il l’a ressenti et pourtant, l’amour était toujours présent ! il était parti hors de la Push, il ne voulait plus voir personne, de toute façon, il allait s’en ramasser dans la tête, alors autant laisser tout ça loin et s’éloigner d’elle, la laisser vivre, et lui reprendre sa liberté comme elle lui a dit, mais une liberté à courir, non pas après les filles, mais dans les bois, c’était le seul endroit où il était accepté*

.........................................


Revenir en haut Aller en bas


avatar


Rachel M. Wilde
Graphiste


Messages : 1365
Est arrivé(e) le : 07/04/2010


Ton personnage
Race: Loup
Caractéristiques: Louve beige
Quelques mots ?:


MessageSujet: Re: Les imprégnations ne finissent pas toujours bien... [Paul & Rachel] Sam 25 Sep - 8:54

*Venant de prononcer les mots fatidiques, elle garde son regard ancré sur lui, les larmes qu'elle aperçoit sur ses joues lui démontrent à quel point elle était en train de faire une erreur. Elle le faisait souffrir... Elle n'était bonne qu'à ça... Il méritait mieux, non ? Une fille qui ne passera pas ses nerfs sur lui. Ne lâchant pas son regard, elle le laisse s'approcher d'elle, le coeur battant. Ses mains se posant sur son visage, ses lèvres rejoignant les siennes, elle partage ce baiser qu'il lui donne. Leur dernier baiser... Il avait un goût d'amertume, de tristesse mais aussi d'amour. Du moins, c'est comme cela qu'elle le voyait. Elle aimait Paul et l'aimera toujours, elle n'en doutait pas. Mais elle sentait le besoin de le laisser vivre sa vie. Ils étaient jeunes après tout, ils avaient la vie devant eux. Et si vraiment ils étaient faits pour être ensemble, la vie les rassemblera de nouveau... Le suivant du regard, elle reste neutre face aux paroles lâchées, même si la douleur et la tristesse la torturait intérieurement. Il ne fallait pas qu'elle craque, pas maintenant, pas tant qu'il est dans les parages... Elle sursaute lorsqu'il ferme la porte avec violence, allant jusqu'à faire trembler les murs. C'était la première fois qu'elle le voyait user de sa force comme cela. Elle ferme les yeux, les larmes commençant à couler. Le silence était pesant et lui démontrait que, ce qu'elle venait de faire n'était autre que la réalité. Il était parti... parti... emportant avec lui, sa chaleur, son sourire, sa douceur et son imprégnation. Oui l'imprégnation était partie avec lui... Elle se sentait vidée de toute force, que ce soit physique ou mentale. Elle s'approche de la fenêtre afin de l'apercevoir une dernière fois... Elle tremble même à son hurlement déchirant la tranquilité de la nuit tombante, apercevant un loup couleur argent filer à toute vitesse jusqu'à la forêt. Elle pose sa main sur le carreau de la vitre, les larmes lui brouillant la vue tandis qu'elle essayait de le suivre du regard jusqu'à ce qu'il disparaisse. Ensuite, elle se laisse glisser contre le mur, y restant un long moment. Combien de temps ? 1 heure, deux heures, trois heures, elle n'en savait absolument rien. Elle reste blottie contre le mur, les larmes continuant de couler encore et encore, une photo de Paul et elle entre les mains, chose pour laquelle elle avait eu la force de la saisir. En entendant du bruit dans la maison, elle sort de sa léthargie, une once d'espoir l'envahissant. Il était revenu ? Tout cela n'était qu'un mauvais rêve ? Mais en entendant la voix de Jake, puis de Billy, elle ferme les yeu, se trouvant bien bête. Elle rassemble une certaine énergie pour se relever et faire sa valise. Il fallait qu'elle quitte cet endroit, maintenant... Elle ne voulait et ne pouvait rester ici, dans cette chambre, dans cette maison où les souvenirs avec Paul étaient présents. Elle le revoyait là, assis sur son lit, en train de lui raconter avec enthousiasme sa dernière ronde. Elle le revoyait là, assis dans la cuisine, à se taquiner avec Jake devant une pizza. Elle le revoyait là, s'approchant d'elle avec sa démarche si légère, l'enlaçant avec douceur, ses lèvres allant se poser sur son cou, un rire se faisant entendre dans le silence de la chambre. Voilà pourquoi elle ne pouvait rester là... Son père et son frère arrivant dans la chambre, elle ne prête même pas attention aux questions qu'ils lui posèrent, n'ayant pas la force d'y répondre. Elle relève simplement la tête vers Jake, lui lâchant alors avec tristesse un "prends soin de lui, Jake, promets-le moi...". Grâce à son loup, elle savait qu'il aurait toujours un contact avec Paul et cela la rassurait grandement. Terminant sa valise, elle s'approche de son père qu'elle enlace, faisant la même chose avec son frère qui avait très bien compris où elle voulait en venir. Lui proposant de l'emmener à la gare, elle hoche de la tête, se laissant mener sans vraiment s'y rendre compte. Durant tout le trajet, elle avait gardé le regard sur la forêt dans l'espoir de l'entrapercevoir, ne serait-ce qu'une petite seconde, sans vrai résultat. C'était fini... bel et bien fini. Arrivée à la gare, elle avait pris le billet de train pour Washington, assurant à son père qu'elle serait bientôt de retour à la Push. Mais Billy n'était pas dupe, elle savait très bien qu'elle ne remettrait pas les pieds de sitôt à la Push. Et il avait raison...

Deux mois mois plus tard, les examens venaient tout juste de se terminer. Validant son année, un pur hasard selon elle, surtout avec le peu qu'elle avait révisé ses derniers temps, elle s'apprêtait à entamer les vacances. Comme chaque année, elle comptait retourner à la Push, revoir son père, son frère, les loups de la meute... Mais cette année, elle ne le fit pas. De un, elle n'avait pas envie de retourner à la réserve, de deux, elle ne voulait plus faire souffrir Paul en réapparaissant subitement. D'après ce qu'elle avait entendu, il ne passait pas souvent à la Push, mais avec leur "chance", ils se retrouveraient à la réserve en même temps et finiraient par tomber l'un sur l'autre. C'était à éviter... Et de trois, il suffisait de poser son regard sur son ventre pour comprendre. Elle se voyait mal arriver, enceinte de 4 mois, en faisant "surprise" ! C'était crise cardiaque assurée... Et puis, sachant qu'elle avait rompu en grande partie pour rendre sa liberté à Paul, ne voulant plus le voir aveuglé par l'imprégnation, ça serait fort si elle lui mettait un gosse sur le dos. Non... sa décision était la meilleure. Partir à Miami où elle continuera ses études, puis cacher sa grossesse et accoucher de son bébé loin de toutes personnes connues. Une chose était sûre : elle ne remettra pas les pieds à la Push... Du moins, c'est ce qu'elle croyait... ^^*

.........................................


Revenir en haut Aller en bas


avatar


Maud
En cas de besoin les Modos
Rpg sont là !


Messages : 1344
Est arrivé(e) le : 07/04/2010


Ton personnage
Race: Vampire
Caractéristiques: Loup gris
Quelques mots ?:


MessageSujet: Re: Les imprégnations ne finissent pas toujours bien... [Paul & Rachel] Sam 25 Sep - 9:16

*Après deux mois d'absence, Paul était revenue à la Push, il ne pouvait rester plus longtemps loin de là, pour la simple et bonne raison que la meute avait besoin de lui, bon certes avec Jacob, plus rien n'allait, il le surveillait à gauche et à droite, il n'aimait pas ça, mais pourtant, il ne pouvait plus repartir, Rachel continuait à lui manquer, mais il gardera ses pensées pour lui, et les lâcher quand il était seul, c'était le mieux à faire, puis il avait revu cette garce de Mélinda qui bien entendu c'était à nouveau jeté sur lui et là il avait été claire, il lui a demandé de dégager et qu'il ne voulait plus du tout la revoir à la Push, que c'était à cause d'elle qu'il avait perdu la seule femme qu'il aimait ! il avait réussi à faire pleurer cette fille, et bien fait pour elle, il avait pris une autre direction, Paul vagabondait beaucoup en loup, il passe d'ailleurs le trois quart de son temps comme ça, il passait voir Billy de temps à autres pour avoir des nouvelles de Rachel, car lui même si il lui en voulait d'avoir fait du mal à sa fille, gardait espoir qu'elle rentre un jour, mais il apprendra qu'elle ne reviendrait pas d'aussitôt, et là, Paul avait perdu espoir, il allait aller retourner à se qu'il faisait avant, un coureur de jupon, pourtant, il gardait dans sa tête, cette fille aux cheveux bruns, une fille si parfaite qu'il avait perdu autant de temps avant, c'était horrible pour lui, il avait du mal à sorti de cette imprégnation, ou plutôt cet amour fort qu'il avait encore pour elle, car l'imprégnation, il ne l'avait plus depuis ce jour où elle lui avait arraché le coeur. Il était inquiet, mais à un moment, il avait plutôt envie de s'amuser pour oublier sa peine*

.........................................


Revenir en haut Aller en bas


avatar


Rachel M. Wilde
Graphiste


Messages : 1365
Est arrivé(e) le : 07/04/2010


Ton personnage
Race: Loup
Caractéristiques: Louve beige
Quelques mots ?:


MessageSujet: Re: Les imprégnations ne finissent pas toujours bien... [Paul & Rachel] Sam 25 Sep - 10:08

THE END


(post totalement inutile mais c'est juste parce que je voulais faire comme dans les films What a Face)

.........................................


Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les imprégnations ne finissent pas toujours bien... [Paul & Rachel]

Revenir en haut Aller en bas

Les imprégnations ne finissent pas toujours bien... [Paul & Rachel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fall Into Drunkennes :: 
Flash Back
-